le grand marathon boon

L’apothéose du projet Boon!2012, pour commémorer le centenaire de la naissance de Louis Paul Boon. Le 7 octobre 2012, au KVS, des dizaines de lecteurs, d’auteurs et d’artistes ont rendu hommage à Boon tout au long d'une après-midi et d'une soirée entière. 

La journée était consacrée à la lecture d’extraits de l’œuvre de Boon, par plusieurs amateurs de Boon : Kristien De Proost, Jan Van Imschoot, Willem van Zadelhoff, Yves Van Durme, Bruno De Wachter, Julien Bal, Lieve Franssen, MarQ Willems, Paul Buekenhout, Walter Van Looveren, Jacques De Decker, Piet Maris, Gérard de Sélys, Joël Neyt, le trio musical Dempsey (Leyde), Chris Lomme, Matthijs de Ridder, Els Moors, Bart Van Holsbeeck, Johan Reyniers, Pascal Verbeken, Cees Derlagen, Corine Larochelle, Filip Van Zandycke, Bart Vonck, Michaël R. Roskam, STIJN, Frank De Crits, Aza Declercq, Ivo Kuyl et Mieke Verdin.  Plusieurs visages de Boon furent révélés: l’artiste, l’anarchiste, le moraliste, l’humoriste, le pessimiste et l'amateur d'images érotiques. 

Durant la soirée les auteurs suivants ont lu leur extraits préférés de l’œuvre de Boon: Herman Brusselmans, Kristien Hemmerechts, Josse De Pauw, Chokri Ben Chikha, Peter Verhelst, Mauro Pawlowski, Jeroen Olyslaegers, Ivo Michiels (voir vidéo ci-dessous), Caroline Lamarche, Thomas Rosenboom, Paul Vincent, Marie Hooghe, Jonathan Coe, Jo Boon, Per Holmer. A la fin de la soirée, Louis Paul Boon reçut à titre posthume le « Prix noble de Passa Porta », un honneur déjà rendu à quelques icônes de la littérature tels que Borges, Kafka et Claus. Le prix fut remis par Jonathan Coe à Jo Boon, le fils de l’auteur.

Organisé par Passa Porta, la Maison flamando-néerlandaise deBuren, Cobra.be, la Ville d’Alost et le KVS, avec le soutien du Centre Louis Paul Boon (Université d’Anvers).

Revivez ci-dessous la fin de la soirée, avec la remise de prix et l’éloge par l’écrivain britannique Jonathan Coe.