parler de soi avec myriam leroy et charly delwart

Wed 13.11.2019
20:00 - 21:30
Delwart © Hermance Triay

Location


Category

Debate

Price

€ 9 / 7 or € 8 / 6 (presales)

Language

in French

Myriam Leroy et Charly Delwart prouvent qu’un texte autobiographique ou autofictionnel atteint son but lorsque, en entrant en résonance avec l’actualité et en inventant une langue propre, il touche à l’universel.

Écrire sur soi pour décrire le monde

Myriam Leroy et Charly Delwart prouvent qu’un texte autobiographique ou autofictionnel atteint son but lorsque, en entrant en résonance avec l’actualité et en inventant une langue propre, il touche à l’universel.

Dans un modèle social où tout se dit, se raconte et se documente, que garde-t-on pour soi ? Comment retrouver un lieu à soi quand tout permet de nous suivre à la trace et comment reprendre la parole ? Quelle fiction réussit à se faufiler parmi les algorithmes ? Qu’est-ce qui est irréductible aux chiffres et aux modèles mathématiques ? Comment, à partir de matériaux en apparence cliniques et froids, réussir à faire littérature et à renouveler les formes littéraires du récit de soi ?

Myriam Leroy © Romain Garcin

Portrait en creux

Une banale « demande d’amitié » sur Facebook débouche, pour une jeune journaliste, sur trois années d’assiduité puis de harcèlement textuel, guidé par l’envie de s’approprier une personnalité publique, et révélateur d’une misogynie et d’une dérive fascisante qui affleurent régulièrement sur les réseaux sociaux.

Dans Les yeux rouges, Myriam Leroy choisit la troisième personne du singulier et un style indirect libre très efficace pour restituer la dérive de l’agresseur. Mais dans un troublant jeu de miroirs, le personnage de la jeune femme raconte aussi en creux un épisode de sa vie. Après Ariane, un premier roman très remarqué, Myriam Leroy surprend encore avec un texte plein de chausse-trappes.

Delwart Charly © Pascal Ito Flammarion

Penser / classer / représenter

Combien de calamars avez-vous croisés sous l’eau ? Et dans votre assiette ? Sauriez-vous répondre ? Et sauriez-vous quantifier et comparer le plaisir respectivement ressenti à les contempler et à les déguster ? Combien d’heures vous reste-t-il à vivre, statistiquement ? Big Data, algorithmes, tout dans notre vie, à titre individuel ou collectif, peut être aujourd’hui réductible à des chiffres et à des graphiques. Tout ? Pas tout à fait. La loufoquerie, l’humour, la sensibilité originale de Charly Delwart font de Databiographie un récit de soi et de soi dans le monde à nul autre pareil, dans lequel les clins d’œil à Pérec, à Sophie Calle, ou à l’auteur et plasticien Edouard Levé ne font qu’ajouter au bonheur de lecture. Il s’agit du cinquième livre de Charly Delwart.

Photos Charly Delwart © Hermance Triay et Pascal Ito
Photo Myrian Leroy © Romain Garcin

Coming soon at