De ontdekking van de poëzie / La Découverte de la poésie à TAZ

dim. 04.08.2019
15:00 - 16:15
Ontdekking Van De Poezie

Catégorie

Poésie

Langue

en français et en néerlandais

Quand un poète devient-il poète ? Quels textes, quelles expériences font en sorte que la poésie touche une personne au point qu’elle saisisse à son tour la plume ? Nous invitons huit poètes belges, quatre flamands et quatre francophones, à dévoiler leur propre métamorphose. Ils liront leurs propres vers – nouveaux ou plus anciens – et des poèmes signés par d’autres qui les ont profondément marqués.

La Découverte de la poésie a vu le jour en début d’année dans le cadre du Passa Porta Festival à Bruxelles. Huit poètes belges ont écrit un nouveau poème sur leurs premiers pas dans l’univers de la poésie, et lu des extraits de leur œuvre et de celle d’autres poètes. Quatre d’entre eux seront à Ostende pour cette première reprise.

La Découverte de la poésie, c’est aussi un beau petit livre bilingue paru dans la collection des Midis de la Poésie à L’Arbre à paroles. Vous y retrouverez aussi les poèmes des quatre autres auteurs ayant collaboré au projet : Charlotte Van den Broeck, Antoine Boute, Lisette Lombé et Arno Van Vlierberghe. Le recueil est disponible sur place.

Présentation : Piet Joostens

À propos des poètes

Paul Bogaert a débuté sa carrière en 1996 avec le recueil de poésie Welcome Hygiene. Depuis, il en a publié cinq autres dont le plus récent, Zo kan het niet langer, est paru en 2018 et nominé cette année au Herman De Coninckprijs voor Poëzie. Dans ses poèmes, Bogaert s’attarde sur les éléments qui orientent nos faits et gestes.

Anna Borodikhina (aka Anna Khina) est une jeune poète scénique et musicienne performeuse qui s’inspire de thèmes sociétaux, de la nature et de la psychologie humaine. Originaire du Kazakhstan, elle vit à Anvers. Dans ses textes, elle tente d’apporter des messages clairs et de toucher les gens. En février 2019, elle a sorti un EP mêlant le rap et le spoken word à une rythmique sensuelle.

Zaïneb Hamdi (1989) est née à Liège et vit à Bruxelles. Elle est poète mais également graphiste. En 2017, son premier recueil Fils d’Arabe est paru aux éditions Tétras Lyre, suscitant un grand intérêt. Dans celui-ci, elle s’intéresse à des thèmes tels que l’identité, la culture et la foi.

Karel Logist (1962) a publié plus de 15 recueils de poésie dont Force d’inertie (Prix du Parlement de la Communauté française 1997), J’arrive à la mer (Prix Marcel Thiry 2005), Tout emporter – une anthologie tirée de sa propre œuvre avec une préface de Liliane Wouters (Prix François Coppée de l’Académie française 2008) – et Desperados (Prix SCAM 2013). Sa poésie est telle une question ouverte, jamais accusatrice ou choquante. Outre son travail de poète, Logist donne des ateliers d’écriture et travaille à la bibliothèque de l’université de Liège.

Un programme de la Maison internationale des littératures Passa Porta (Bruxelles), en coproduction avec le Poëziecentrum et les Midis de la Poésie.

Bientôt à