Avis à la population (1) covid-19

Joke van Leeuwen
24.03.2020
Fill 2 Created with Sketch. Texte d’auteur
Annie Spratt W3F Buh Nhk E Unsplash

Les experts virologues en lien avec le Coronavirus conseillent la « distance sociale » alors que Passa Porta via ses rencontres littéraires vise la « proximité sociale ». Passa Porta reste proche de son public et c'est pourquoi, dans les semaines à venir, nous donnerons la parole à une sélection d'auteurs nationaux et internationaux, à qui nous avons demandé de rédiger un "Avis à la population" personnel en direct de leur bureau.

Vous pouvez lire ci-dessous la contribution de l'écrivaine belgo-néerlandaise Joke van Leeuwen, l'une des voix du Dead Ladies Show #2, malheureusement reporté.

_

COVID-19

1. C’est l’herbe entre les quelques proches d’un défunt connu de tous.

2. C’est le magnolia (non cité comme raison absolument nécessaire de quitter sa maison) qui jubile au coin de la rue.

3. C’est le type qui gare son vélo et décharge de son dos transpirant un cube de plats qu’il n’aurait pas choisis lui-même.

4. C’est le bleu sur le visage de l’infirmière qui porte des masques trop serrés à longueur de journée et a deux enfants.

5. C’est le mannequin qui exhibe une robe de soirée à paillettes dans la vitrine d’une célèbre rue commerçante devant trois moineaux et un chat perdu.

6. C’est la mousse entre les dalles de la terrasse d’un café qui a attendu tout l’hiver la première vraie journée de printemps.

7. C’est l’institutrice qui continue à lire par écrans interposés le livre qu’elle avait commencé en classe, parce qu’on veut tous savoir comment se termine ce qui a commencé.

8. C’est être seul entouré de meubles patients et de livres avec des phrases oubliées et se parler à soi-même à haute voix, même sans attendre de réponse.

9. C’est le souvenir des journaux qu’un grand-père découpait en feuilles de papier toilette, de fesses d’enfants essuyées avec l’actualité internationale.

10. C’est le chant d’un oiseau matinal au cœur de la ville qui n’est pas étouffé.

11. C’est enfin ranger une armoire et retrouver quelque chose qu’on croyait perdu à jamais.

12. C’est la caisse vide d’un magasin désert où s’expose tant de vaisselle qui peut se briser.

13. C’est la vieille dame qui se demande où sont passés ses petits-enfants, parce qu’elle en a, ou pas ?

14. C’est le balcon qui sert de scène à une chanson que les voisins peuvent chanter aussi.

15. C’est se rendre compte le soir que la serrure de nuit est restée toute la journée sur la porte d’entrée.

16. C’est la famille qui soudain ne rentre plus tout à fait dans une seule maison.

17. C’est l’église vide dans laquelle Allez en paix est encore suspendu entre les piliers.

18. C’est le dernier baiser mouillé autorisé par le gouvernement qui brûle encore sur les lèvres.

19. C’est

_

Joke van Leeuwen 19/3/2020
Traduit du néerlandais par Judith Hoorens

Joke van Leeuwen
24.03.2020