Passa Porta Werner Strouven Rhok 3

Un titre poétique, symbolique et dynamique

Depuis janvier 2014, la Belgique possède son Poète national. Tous les deux ans, un(e) poète belge issu(e) d'une communauté linguistique différente est choisi(e) par les porteurs du projet pour recevoir ce titre honorifique, successivement décerné à Charles Ducal (2014-15), Laurence Vielle (2016-17) et Els Moors (2018-19).

Ce projet a été créé à l’initiative du Poëziecentrum de Gand, de la Maison de la Poésie et de la Langue française de Namur et de l'organisation littéraire VONK & Zonen d'Anvers, en collaboration avec Passa Porta. D’autres partenaires se sont ensuite ajoutés : la Maison de la Poésie d’Amay, le fiEstival maelstrÖm, le Théâtre Poème 2, les Midis de la Poésie (Bruxelles) et Jeugd en Poëzie (Anvers).

Si elle reste symbolique, la fonction de Poète national implique cependant des responsabilités littéraires. Durant sa nomination, le Poète national belge s’engage en effet à écrire au moins 12 poèmes (6 par an) sur des thématiques liées à l'actualité de notre pays et/ou de la société.

Valoriser les échanges littéraires et culturels grâce à la traduction

Parce que la traduction joue un rôle déterminant dans la circulation des œuvres littéraires, Passa Porta soutient celle des textes du Poète national dans les deux autres langues nationales par des membres du Collectif Bruxellois des Traducteurs.

Attachée à sa mission de faciliter le dialogue entre les cultures par le biais de la littérature, Passa Porta accueille également la soirée de passation de relais d’un Poète national à l’autre

Passa Porta Bwwerner Strouven Rhok 21
Foto@Werner Strouven