Max Porter

mar. 16.04.2019
20:00 - 21:30
Porter Max C Lucy Dickens Rechtenvrij Mits Vermelding Fotograaf Bw
Derniers tickets

Catégorie

Interview, Lecture

Prix

Prévente: €8/6 Caisse: €10/8

Langue

en anglais

Meet the author


Pour le bénéfice de tous, férus de littérature, lecteurs occasionnels ou simples curieux, nous organisons des entretiens d'auteurs, variés et singuliers, riches en histoires, en idées et en émotions.

Voir toute la série

« Je n’attends qu’une chose de Max Porter : la suite », a écrit le célèbre écrivain Nick Hornby après avoir englouti La douleur porte un costume de plumes, mettant le doigt sur un sentiment partagé par de nombreux lecteurs. Après un premier roman absolument fascinant, Max Porter était donc attendu au tournant. Mais il a su faire face à la pression. Lanny comble tous les espoirs. Un second roman magique, captivant, émouvant et bien plus encore.

À la recherche de Lanny

Un petit village endormi, à un jet de pierre de Londres, que rien ne semble distinguer d’un autre. Mais à y regarder de plus près, on s’aperçoit que la vie, dans ce village, est un mélange de quotidien et de fantaisie. Le village appartient au mystérieux passé de l’Angleterre et au présent déconcertant.

Au village, tout tourne autour d’un personnage observateur et toujours à l’écoute : Dead Papa Toothwort. Il observe Pete, l’artiste excentrique. Il écoute Peggy, qui jase, derrière sa barrière, sur les familles qui viennent d’arriver au village. Et il part à la recherche d’un jeune garçon bien particulier, un garçon pas comme les autres. Celui qu’il préfère. Lanny.

Réinventer le roman

La douleur porte un costume de plumes avait fasciné de nombreux lecteurs – tant par la poésie de son langage que par le caractère surréaliste et un peu étrange de ce récit de deuil. Qu’est donc ce livre de 130 pages ? Un roman ? Un poème en prose ? Une fable ? Difficile à dire. Une chose est sûre : le gabarit modeste de La douleur porte un costume de plumes ne l’empêche pas de se distinguer par sa force émotionnelle et son originalité.

Avec Lanny, Porter en remet une couche. Avec humour, il renverse les traditions du roman, les brasse et les fusionne. Lanny s’approche du roman gothique, sans en être vraiment un. Porter explique ce dont il s’agit exactement.

Max Porter

Max Porter ne fait qu’un avec l’univers des livres. En tant que libraire, ce Londonien a remporté le prix du « Young Bookseller of the Year ». Aujourd’hui, il travaille comme rédacteur chez Granta Books, une véritable institution dans le monde de l’édition britannique. Son premier roman La douleur porte un costume de plumes a remporté le Prix Dylan Thomas et a notamment été nominé pour le Prix Goldsmiths et le Guardian First Book Award. En outre, Porter est le premier – et jusqu’ici, le seul – débutant à avoir remporté l’Europese Literatuurprijs.

À propos de La douleur porte un costume de plumes

« Le livre le plus touchant et le plus amusant sur la tristesse »
Connie Palmen
« Poétique et cru. Exaspérant de spiritualité et émouvant de tendresse. Aussi érudit et virtuose que foudroyant, direct et accessible. Un petit livre insaisissable. De la grande littérature. »
VPRO Gids
« Absurde, beau, fascinant, étrange, inoubliable »
De Morgen
Org. Passa Porta, De Bezige Bij
photo Max Porter © Lucy Dickens

Bientôt à