Un corps à soi

jeu. 15.02.2024
20:00 - 21:30
Camille Froidevaux Metterie copyright Romy Alizée LR
Sold out

Catégorie

rencontre, lecture

Prix

préventes : 10 / 7 € (12 € soutien à united stages) - à la caisse : 12 / 9 € (15 € soutien à united stages)

Korting

le tarif préférentiel accorde une réduction de 3 € pour les personnes pour qui cela fait une différence.

Langue

en français

Sold out

Meet the author


Pour le bénéfice de tous, férus de littérature, lecteurs occasionnels ou simples curieux, nous organisons des entretiens d'auteurs, variés et singuliers, riches en histoires, en idées et en émotions.

Voir toute la série

Depuis des années, Camille Froidevaux-Metterie réfléchit au(x) corps des femmes. Le temps d’une soirée de lecture, elle ouvre sa bibliothèque littéraire et romanesque et pose la question : comment avoir -et conserver- « un corps à soi » quand on est une femme ? Elle sera accompagnée de la comédienne Annette Gatta.

Longtemps, les femmes n’ont été  que  des corps, définies par leurs fonctions sexuelle et maternelle. Si la révolution féministe les a délivrées de ce carcan, elle a aussi dans le même temps dévalorisé le corps féminin. Maternité et non-désir d'enfant, menstruations et ménopause, apparence et normes esthétiques, sexualité et plaisir : le corps des femmes reste plus que jamais un sujet pour la pensée. Donc aussi pour la littérature : pour bon nombre d’écrivaines, de Virginia Woolf à Sylvia Plath en passant par Nelly Arcan ou Wendy Delorme, il est le nœud à partir duquel penser un rapport à soi et au monde.

Aliénation, libération, réappropriation

Après l’écriture d’essais essentiels et déjà classiques comme Le Corps des femmes. La Bataille de l’intime (2018), Seins. En quête d’une libration (2020), Un corps à soi (2021), Camille Froidevaux-Metterie a récemment réalisé une immersion dans une maternité, et interrogé des femmes sur leur expérience vécue du corps enceint. Le résultat de ces entretiens, Un si gros ventre (éds. Stock) aborde la grossesse comme expérience à la fois profondément individuelle et éminemment politique.

Grande lectrice, Camille Froidevaux-Metterie a elle-même fait le saut du romanesque : son premier roman Pleine et douce est paru en 2023 aux éditions Sabine Wespieser. Le temps d’une soirée de lectures (par la comédienne Annette Gatta) et de discussion, cette dernière convoquera des lignes écrites par Virginia Woolf, Violette Leduc, Nelly Arcan mais aussi Léna Ghar, Jean Hegland ou Camila Sosa Villada… Et expliquera comment ces autrices font évoluer son regard et sa recherche, entre aliénation, libération et réappropriation.

À propos de l’autrice

Camille Froidevaux-Metterie est philosophe et professeure de science politique. Elle est l’autrice de La Révolution du féminin (2015), Le Corps des femmes. La bataille de l’intime (2018), Seins. En quête d’une libération (2020), Un corps à soi (2021), et d’un premier roman sur la maternité, Pleine et douce (2023). En 2023, elle a publié aux éditions Stock Un si gros ventre, sur l’expérience à la fois profondément individuelle et éminemment politique de la grossesse. Elle a été la conseillère scientifique du film Les Petits Mâles, un film « pour l’égalité et contre le sexisme » qui donne la parole à une trentaine de garçons âgés de 7 à 18 ans, sur les thèmes au cœur des combats féministes.

À propos de la comédienne

Après un premier prix du Conservatoire Royal de Bruxelles, Annette Gatta part poursuivre une formation complémentaire au Canada. Attirée par une nouvelle forme de jeu, elle se joindra durant trois ans aux ateliers de recherche de Joël Pommerat au KVS/TNB/Nanterre. Parallèlement à son travail de comédienne pour différents metteurs en scène et compagnies, elle est aussi animatrice et lectrice. Elle était récemment sur les planches au théâtre de Liège pour A play for the living in a time of extinction.

Org. Passa Porta

photo Camille Froidevaux-Metterie © Romy Alizée

Bientôt à