Open leeg boekje

En tant que traducteur·rice étranger à partir du français (en particulier d’un auteur belge francophone), traducteur belge francophone ou auteur belge francophone, vous pouvez soumettre votre candidature pour une résidence en août 2019 au Château de Seneffe. Cette résidence vous accueille à 30 minutes de Bruxelles dans un endroit propice au calme et à l’avancée de votre travail.

En quoi consiste-t-elle ?

Cet été, dans la tradition du Collège européen des traducteurs littéraires de Seneffe, Passa Porta relance un cycle de résidences dédiées à la traduction littéraire et à l’écriture. Il se tiendra du 1er au 31 août 2019. Pour les traducteurs du monde entier à partir du français, voici l’espace-temps nécessaire à la création, dans les dépendances rénovées du Château de Seneffe (à 30 minutes de Bruxelles). Deux places de la résidence sont réservées à des auteurs belges francophones et deux places à des traducteurs belges francophones, afin de les soutenir dans leurs démarches et de créer passerelles et échanges entre professionnels.

Une chambre avec espace de travail est mise à votre disposition, les repas vous sont fournis. Les résidents bénéficient en outre d’un per diem, à condition que le suivi de leur travail soit assuré auprès d’une maison d’édition.

Vous avez par ailleurs accès à une bibliothèque. Des visites à Seneffe ainsi que des workshops et rencontres en lien avec la traduction et la littérature francophone de Belgique seront organisés (programme à venir).

Comment se porter candidat ?

Si vous souhaitez vous porter candidat pour une résidence de traducteur ou d’auteur à Seneffe, nous vous invitons à envoyer un e-mail avant le 30 avril 2019 à seneffe@passaporta.be et d’y joindre votre C.V., une description du projet de traduction ou d’écriture et vos disponibilités pendant le mois d’août 2019. La durée des séjours est comprise entre deux semaines (minimum) et un mois (maximum).

  • Pour les traducteurs, joignez-y un contrat d’édition et l’accord de l’auteur ou de l’ayant-droit (et si nécessaire, de la traduction de ces documents en français, néerlandais, anglais, espagnol, italien ou allemand).
  • Pour les auteurs belges francophones, joignez-y la preuve de précédentes publications chez un éditeur.

Vous serez tenu au courant de l’acceptation ou non de votre candidature à la mi-mai, après délibération du comité.