Imbolo mbue kiriko sano

Lieu

online event

Catégorie

Présentation, Interview

Prix

choisissez votre propre tarif digital: ticket (un programme pour € 5 | € 8 | € 10) - pass (accès à tous les programmes pour € 15 | € 20 | € 30)

Langue

en anglais

Après nous avoir offert un texte inédit sur le thème du pouvoir en vue du festival , Imbolo Mbue vient nous présenter son nouveau livre. A Voici venir les rêveurs, son premier roman qui lui valut le prix PEN/Faulkner, succède aujourd’hui Puissions-nous vivre longtemps (Belfond), un livre lyrique, puissant et engagé interrogeant le colonialisme, les liens entre l’Afrique et l’Occident, la violence du capitalisme, le féminisme et l’environnement. Un échange exclusif, depuis New York.

Entretien par Florence Noiville (Le Monde), lecture par Priscilla Adade.

Engagée

Née en 1982, Imbolo Mbue a quitté Limbé, au Cameroun, en 1998 pour suivre des études aux États-Unis. Dans l’engagé Puissions-nous vivre longtemps, celle qui vit désormais à Manhattan nous emmène à Kosawa, un village d’Afrique dont les terres sont exploitées par Pexton, une firme pétrolière américaine. Une spoliation qui est aussi un désastre sanitaire et écologique contre lequel le village entend bien entrer en révolte… Fait exceptionnel : le roman sort quasi simultanément en anglais et dans ses traductions française et néerlandaise.

"Now, I realize that it wasn’t just curiosity that drew me to the revolutionaries and rebels and renegades. What truly drew them to me was the fact that they were doing something I wished I could do but couldn’t because it was virtually nonexistent around me: they were standing up to power."
Imbolo Mbue, Power

Entre deux cultures

Nourrie des grands auteurs africains Chinua Achebe, Ngugi wa Thiong’o, Imbolo Mbue raconte aussi avoir découvert un puissant écho à sa sensation d’éclatement entre deux cultures chez Toni Morrison et Gabriel Garcia Marquez. C’est dire si, outre la question du pouvoir, les sujets sur lesquels l’interroger ne manquent pas…


Passa Porta, La Monnaie, Belfond

photo imbolo mbue © kiriko sano

événements