Douglas Stuart Colour Photo Clive Smith OK

Lieu

online event

Catégorie

Interview

Prix

choisissez votre propre tarif digital: ticket (un programme pour € 5 | € 8 | € 10) - pass (accès à tous les programmes pour € 15 | € 20 | € 30)

Langue

en anglais

L’un des lauréats les plus notables du Booker Prize est aussi l’un de ses plus récents : avec Shuggie Bain, le débutant Douglas Stuart a laissé des écrivains donnés favoris comme Hilary Mantel sur le carreau. La journaliste et écrivaine Annelies Beck s’entretient avec le romancier écossais-américain à propos de son roman à succès et de ce qui lui a servi de terreau : la jeunesse défavorisée de Glasgow et la vie avec un parent dépendant.

Dix ans d’écriture

Douglas Stuart est né et a grandi à Glasgow, où il a passé sa jeunesse dans la crise des années 80, en marge de la Grande-Bretagne troublée de Thatcher. Il a ensuite étudié à Londres et il vit depuis 2000 à New York. Il a mis dix ans pour écrire son premier roman Shuggie Bain, et il se consacre aujourd’hui à l’écriture d’un deuxième, Loch Awe. Il a publié des nouvelles dans The New Yorker et a consacré un essai à la pauvreté, l’angoisse et le genre dans la littérature ouvrière écossaise.

Différent des autres

Dans le roman (non traduit en français à ce jour), Hugh 'Shuggie' Bain passe son enfance dans un logement social délabré de Glasgow. Sa mère Agnes est tout pour lui. Une mère qui maintient les apparences autant qu’elle peut, mais de plus en plus dépendante à l’alcool. Shuggie est un garçon malin, sensible et qui s’exprime avec distinction ; il fait tout pour sembler normal, mais il est perçu comme différent des jeunes de son âge. Agnes soutient son fils, mais sa dépendance infernale à l’alcool commence à tout éclipser, même son amour pour lui.

Homme d’expérience

Le roman de Stuart est certes un document d’époque mais il aborde aussi des thèmes qui restent plus que jamais d’actualité. Nous sommes impatients de voir ce que cet écrivain de terrain et d’expérience aura à raconter de sa vie et de son travail à Annelies Beck.


Passa Porta, Uitgeverij Nieuw Amsterdam, Mythras Books

photo douglas stuart © clive smith

événements