#PPF2019 : Le parcours idéal de… François Coune | Livraisondemots

14.03.2019
20190312 Parcoursidéal François Coune© Aurore Delsoir

Nous avons demandé à quelques lecteurs d’horizons variés de nous livrer leur programme idéal pour le Passa Porta Festival 2019. Cette semaine, c’est le jeune bookstagrameur François Coune qui se prête au jeu.

François Coune est un bookstagrameur de 23 ans. Originaire de Liège, il vit désormais à Bruxelles par amour. Pour ce jeune homme qui a de l’énergie à revendre, c’est minimum deux heures de lecture par jour, sous peine de ne pas bien dormir !

Passionné par les arts en général, et la littérature en particulier, il crée en 2018 le compte Instagram littéraire (ou Bookstagram) « Livraison de mots », où il parle de ses lectures à travers différentes rubriques, notamment des chroniques hebdomadaires.

Schermafbeelding 2019 03 14 Om 09 42 57

La particularité de ce Bookstagram suivi à l’heure actuelle par plus de 6 000 abonnés ? Proposer des posts et des vidéos sobres et sincères, qui ne concernent pas la littérature « Young Adult », mais plutôt les romans contemporains, sans oublier les classiques, la BD… Des choix éclectiques, que François assume en toute indépendance.

Il nous présente le parcours qu’il rêve de suivre durant le Passa Porta Festival 2019 – et pourquoi !

C’est la fête, c’est la fête, c’est la fête !

Dans moins d’un mois aura lieu, en plein cœur de Bruxelles, une véritable fête des lettres. C’est à travers plus de quinze lieux différents et un programme composé de plus de cent auteurs et artistes belges et internationaux que la septième édition du festival Passa Porta posera ses jalons. Une fois de plus, l’équipe de la maison internationale des littérature à Bruxelles propose un week-end dense avec plus de septante événements. À vous de faire les meilleurs choix pour découvrir les plus belles voix de la littérature. Sans plus attendre, je vous laisse découvrir les miens.

Avant tout, ce qui me paraît vraiment chouette avec ce festival, c’est que les auteurs et artistes vont à la rencontre du public en dehors des murs. L’occasion de se rendre au cinéma, dans une librairie ou encore au sein d’une salle de concert. Le moment parfait aussi pour passer un instant avec une personne que l’on admire et lui faire dédicacer son livre, boire un verre et manger une frite ! Pourquoi pas ?

Le Passa Porta Festival sera une véritable découverte pour moi et, au vu de la programmation, je sais déjà que je vais adorer ce week-end placé sous le signe de la découverte et des immanquables.

Rien que pour l’ouverture, le 28 mars, l’équipe du Festival veut marquer le coup. Vous souvenez-vous de la lettre ouverte postée par Reni Eddo-Lodge il y a cinq ans sur son blog ? Un post du nom de Why I’m no longer talking to white people about race, ayant suscité de vives réactions qui ont poussé l’artiste à continuer cette discussion. Le jeudi, le festival vous propose une rencontre et une lecture entre passionnés.

Goodbye Hello


Le lendemain à Bozar, à partir de 20h, un concert littéraire sera proposé sous le titre Goodbye, Hello. Un concert à la veille du Brexit. Deux monuments de la littérature seront présents dans la capitale de l’Europe pour lire des extraits de leurs romans respectifs : Ali Smith (Autumn) et Jonathan Coe (Middle England). Et je peux vous dire que je serai présent car je suis un grand admirateur de Coe, à tel point que j’ai lu presque toute son œuvre et que son roman Numéro 11 reste mon préféré. Je vous le recommande vivement !

Un weekend de feu prend place et tellement de personnes sont à voir et à écouter. Tout d’abord, samedi 30 mars à 14h au Beursschouwburg, a lieu une rencontre avec Adeline Dieudonné, mon véritable coup de cœur de 2018. L’an dernier, elle était partout. Cette année encore. À l’heure où son premier roman La Vraie Vie va être adapté au cinéma, la palme du nombre de prix littéraires 2018 (Prix Rossel, Prix Fnac, Prix Filigranes, Prix Nouvelles Plumes…) sera avec nous pour le choix Goncourt de la Belgique 2018. Un prix décerné par cent étudiants d’universités belges. Une rencontre qui promet d’être fructueuse en compagnie des jurés et de Marijke Arijs.

Un peu plus tard, toujours au même endroit, Brecht Evens, ou l’un des piliers du roman graphique, sera présent pour nous faire découvrir son univers. Lauréat du Prix spécial du jury du festival d’Angoulême, j’ai déjà plus que hâte de le rencontrer et de faire dédicacer mon exemplaire de Les Rigoles.

À 17h, je me rendrai à la Bellone, un endroit encore inconnu pour moi, pour écouter Ali Smith qui s’entretiendra avec Annelies Beck autour de Spring, le troisième tome de son projet d’associer quatre ouvrages, quatre saisons et quatre événements politiques.

Vous parlez néerlandais et le comprenez ? Foncez voir mon ami Bart Moeyaert au Beursschouwburg à 18h30. J’ai eu l’honneur et le privilège de découvrir son univers durant un voyage de presse au cœur de la Flandre. Un univers riche, qui fait du bien. Un auteur charmant, un ensemble à découvrir.

Le Passa Porta Festival est une fête, je vous l’ai dit. À l’heure de l’apéro, un riche programme vous est également proposé le samedi. Commandez un verre et savourez-le, des idées plein la tête. À cet instant, c’est sans doute l’un des moments du week-end où j’aimerais pouvoir me couper en deux. D’un côté, un apéro littéraire et musical avec Maylis de Kerangal, Antonythan Jesuthasan, Laura Kasischke et Ali Zamir qui sera sans aucun doute prodigieux. Boire un verre à l’Archiduc autour d’extraits de leurs œuvres respectives, ça doit être génial !

De l’autre côté, une rencontre entre Adeline Dieudonné et son homologue flamande Lize Spit, dont le prélude a déjà eu lieu lors de la Foire du Livre de Bruxelles. Un instant que j’avais adoré. Cette fois, elles discuteront autour de la question de se remettre à écrire après un premier roman. Toutes deux ont marqué au fer rouge la littérature belge. Après leurs succès assourdissants, les deux jeunes femmes doivent reprendre leur plume et ce n’est pas la moindre des tâches. À voir et à écouter si vous avez aimé La Vraie Vie et Débâcle.

20190312 Parcoursidéal François Coune Logo

Dimanche 31 mars marquera le dernier jour de ce festival riche en diversité qui propose rencontres en français, anglais, néerlandais entre autres. S’il y a bien un genre littéraire que je connais moins, il s’agit de la poésie. À midi, au Beursschouwburg, aura lieu une lecture avec Paul Bogart, Antoine Boute, Arno Van Vlierberghe et Lisette Lombé pour permettre à qui le veut de découvrir ce courant littéraire à part. Quand est-ce qu’un poète devient poète ? Comment passe-t-on du statut de lecteur à celui de poète ? C’est à ces grandes questions que ces quatre as de l’alexandrin tenteront de répondre.

À 16h30, oubliez-moi complètement parce que mon auteure préférée vient en personne présenter son nouveau, Les Gratitudes, publié aux éditions Lattès. J’ai découvert Delphine de Vigan avec son magnifique ouvrage Rien ne s’oppose à la nuit et, depuis lors, je ne loupe jamais la sortie de ses nouveaux romans. Il y a quelques semaines à Paris, j’ai eu l’occasion de lui dire en trois secondes combien je l’admirais. Elle sera présente à la Bellone, et je me fais une joie de pouvoir la voir un peu plus longtemps.

J’aurais encore des tas de choses à vous dire et à vous proposer par rapport à cette programmation, mais on m’a suggéré de me limiter. J’aurais bien envie de tout faire, de tout découvrir, de parfois me couper en cinq. Vous l’aurez compris, cette année, du 28 au 31 mars, vous devez être au Passa Porta Festival !

Et toi, tu feras quoi ?

Retrouvez les coups de cœur (ainsi que les déceptions) littéraires de Livraison de mots sur Instagram :

photo © Aurore Delsoir
14.03.2019